Faire reconnaître ses compétences par l’acquisition de blocs de compétences

Comment faire reconnaître une partie de ses compétences, sans nécessairement s’engager dans une formation longue ? Parmi les solutions envisagées, l’acquisition de blocs de compétences.

La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale a créé le compte personnel formation (CPF) et introduit la notion de bloc de compétences.

La loi du 5 septembre 2019 Pour la liberté de choisir son avenir professionnel a défini le bloc de compétences, imposé que les diplômes et titres à finalité professionnelle délivrés au nom de l’État soient revus tous les 5 ans et que soit attribué un niveau de qualification aux nouveaux CQP (et les anciens, lors de leur renouvellement).

Qu’est-ce qu’un bloc de compétences ?

Le bloc de compétences est une partie d’un diplôme. C’est un ensemble homogène et cohérent de compétences contribuant à l’exercice autonome d’une activité professionnelle et pouvant être évaluées et validées. 
Il s’agit donc de valider une composante d’une certification ou d’un titre plutôt que sa globalité.

Le bloc de compétences peut être acquis par la formation mais également par la validation des acquis de l’expérience. Depuis la réforme opérée par la loi du 8 août 2016, les bloc de compétences qui sont obtenus via la VAE sont acquis à vie.

Quels avantages ?

Le bloc de compétences permet de développer son employabilité en construisant son parcours professionnel par étapes. Vous pouvez alors certifier les compétences acquises dans un domaine sans suivre toute une formation pour acquérir un diplôme. C’est néanmoins la possibilité d’être reconnu au-delà d’une simple attestation. Et côté financier, si le bloc fait partie d’une certification éligible au CPF, il est éligible au CPF.

Contactez-nous